Compte-rendu : perm’apéro du 24 avril 2019

Print Friendly, PDF & Email

La rencontre était l’occasion d’un repas partagé.

Après un brise-glace et une présentation de l’association :

1- Discussion sur la nature de la Permaculture.

Divers points de vue et diverses définitions dont nous retiendrons :

  • observation et imitation de l’écosystème
  • être attentif à l’humain et la nature, partager les surplus
  • art de créer des écosystèmes durables
  • Joris précise qu’il est possible d’effectuer des formations pour obtenir un DPA (diplôme de Permaculture Appliquée), formation encore non reconnue par l’Etat mais qui donne la possibilité de devenir formateur-designer en permaculture dans le cadre organisé par l’Université Populaire de Permaculture.

2- Intervention de Damien sur les graines et semis.

  • Graines Paysannes
  • Hybrides F1
  • Semis

a- Graines paysannes : Damien explique justement qu’une graine est un canot de sauvetage, un embryon de vie. Sa durée de vie varie selon son type de conservation.

b- Les hybrides F1 : sont des graines créées en conditions contrôlées par croisement d’espèces –plus elles sont resemées, plus elles se dégradent qualitativement.

3- Groupes de travaux

– Visites de sites :

Louise & Pierre-Etienne proposent une visite de jardinage et de repas partagé de leur jardin. La date du 09/06 est posée et ils donneront les détails.

Julien propose de faire visiter des fermes ou exploitations bio en Loire-Atlantique.

(Il est préférable de prévoir les visites au moins deux mois à l’avance dans un souci d’organisation).

 Projets de textes et d’écrits : Martin organisera prochainement un atelier d’écriture pour que des personnes ayant envie d’écrire sur la permaculture et l’écologie d’une manière plus large puissent se retrouver, réfléchir ensemble à ce qu’elles aimeraient écrire et se conseiller sur leurs textes à venir ou déjà rédigés. Jean-François et Louise ont manifesté leur intérêt pour ce type d’atelier. Les textes pourraient porter par exemple sur des lieux, des projets ou des événements. Deux textes de Martin viennent d’ailleurs d’être publiés sur la page d’accueil de Permaculture 44 et il en a un en réflexion sur l’Oasis du Cens.

Damien expose un projet de CoWorking rural basé sur les principes de la permaculture sur lequel il réfléchit depuis 2-3 ans. Ce projet s’affine au fil des rencontres et des échanges. Il se propose de l’exposé plus en détail pour le perm’apéro de juin

-Bibliothèque pour échange et prêt de livres (une vingtaine de livres appartenant à Yohan et Martin sont disponibles à ce jour, vous pouvez les contacter s’ils vous intéressent : https://lite.framacalc.org/permaculture44livres : nous réfléchissons à des règles qu’on pourrait généraliser pour que d’autres personnes puissent prêter les leurs).

Joris propose que toute personne qui emprunte un livre laisse une caution de 30€ sous forme de chèque non daté à l’association et un partenariat avec décroissance44 a été évoqué.

Dans un esprit similaire, nous voulons encourager des échanges de graines comme ceux qui ont eu lieu ce soir-là.

  • Un Ciné/débat aura lieu le 25/09 à la Manufacture des tabacs autour du film « Ici la terre ».
  • En octobre, un événement grand public aura lieu. Il est ouvert à thème (Conférence, etc) et tout le monde peut s’impliquer dans son organisation et proposer des idées.

4- Joris propose d’investir dans un kakemono pour l’association permaculture 44.

L’achat de 80 € est validé par l’ensemble des personnes présentes à cette réunion.

La décision a également été validée par l’ensemble des personnes présentes d’accorder le soutien de l’association au supermarché SCOPELI (supermarché coopératif) qui développe un projet de ferme périurbaine.

SCOPELI est d’ailleurs en recherche de terres cultivables.

5-Une discussion informelle a suivi.6- Prochain perm’apéro : il aura lieu le lundi 27 mai à partir de 18h30 au café La Perle 8 rue du Port au Vin à Nantes et sera organisé par Martin, Jean-François et Marjolaine. La présentation portera cette fois-ci sur le supermarché coopératif Scopéli et son projet de ferme périurbaine.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *