Retour sur la grande rencontre Permaculture44

Print Friendly, PDF & Email
Le 6 décembre 2014 à la Manufacture de Nantes avait lieu la 1ere grande rencontre du collectif Permaculture44.
Une quarantaine de personnes se sont retrouvées pour découvrir les principes de la permaculture, échanger sur leurs pratiques et prendre connaissance des initiatives locales. Une série d’une quinzaine de livres était présentée sur une table pour proposer des lectures aux participants. Des ateliers étaient également organisés pour approfondir des sujets thématiques et identifier des actions collectives à mettre en œuvre sur 2015.
Le programme à l’affiche
  • 14:00 Programme de la journée, introduction du collectif (Claire)
  • 14:10 – 14:30 Présentations collectives, jeu relationnel (Claire)
  • 14:30 – 15:15 Permaculture, définition, verger-potager et jardin-forêt (Annick et Jean-Philippe)
  • 15:15 – 16:00 La Permaculture Humaine (Mathilde)
  • 16:00 – 16:15 Pause
  • 16:30 – 17:30 Répartition en ateliers thématiques participatifs
  • 17:00 – 18:00 Coproduction du programme d’actions pour 2015 et clôture
  • 18:00 Verre en ville
Introduction
Claire a présenté rapidement le collectif Permaculture44. Il est encore tout jeune et pour l’instant se contente de valoriser et mettre en relation les permaculteurs du territoire via des outils en ligne : liste de diffusion pour communiquer entre membres et infolettre pour se tenir informé des actualités, ainsi qu’un agenda des évènements et formations proposées. Chacun est invité à proposer des animations ou organiser des évènements pour alimenter le contenu. Rappel sur l’objectif de la journée : apprendre à mieux se connaître, développer nos connaissances en permaculture et identifier des actions collectives à mener pour 2015.
Claire a ensuite proposé aux participants de se présenter en indiquant leur prénom, leur projet, et leurs attentes pour la journée.
Permaculture, verger-potager et jardin forêt
Annick et Jean-Philippe ont commencé les présentations par une définition de la permaculture puis une explication sur le concept de verger-potager et jardin-forêt en se basant sur leur expérience menée dans leur jardin au Cellier.

2014-12-06 16.43.06

Permaculture humaine

Mathilde est ensuite intervenue pour rappeler que la permaculture va au-delà des seuls systèmes agricoles. Elle peut concerner l’habitat, les relations économiques et sociales, c’est un thème en perpétuelle évolution et qui intègre ainsi l’humain et les relations humaines.

La permaculture consiste à améliorer, à agrader, mais cela concerne aussi bien la terre que soi-même et ses relations à autrui. Il faut commencer par s’améliorer soi-même dans une démarche de développement personnel et incarner le changement que l’on veut voir venir. Sous deux dimensions : l’amélioration de soi et l’amélioration des relations humaines.
L’humain fait d’ailleurs partie des 3 grandes éthiques de la permaculture, sous la notion : prendre soin de l’humain, quatre concepts en découlent :
  • Prendre soin de soi
  • Prendre soin de l’autre
  • Prendre soin du groupe
  • Prendre soin de la relation
On sait que 90 % des projets associatifs périclitent au bout de 5 ans et que le facteur humain en est la cause. Le PFH (le put*** de facteur humain) peut aussi se tranformer en PFH (le précieux facteur humain) pour peu que l’on développe les outils nécessaires à l’entretien de bonnes conditions et que l’on se pose les bonnes questions sur ses propres besoins à travers un projet.
Des outils éthiques et efficaces existent pour organiser les systèmes humains et ils ont été répertoriés à partir des expériences humaines réussies (exemple de Findhorn). Sur la question de gouvernance, on peut citer la sociocratie, la communication non-violente, les techniques de consensus et de consentement…
Dans ce travail de permaculture humaine, l’observation est là aussi un élément important. Il s’agit d’observer nos rapports aux autres et nous observer nous-même. Avec quelles personnes nous épuisons-nous, perdons-nous de l’énergie ? Comment améliorer ces situations et rester dans un état d’esprit créatif et positif ?
Citation d’un participant
«Je m’éclate en tant que vague avec la conscience de faire partie d’un océan»
 
 2014-12-06 16.42.55
Les ateliers thématiques  
Les participants ont ensuite été invités à se répartir sous 3 ateliers thématiques. Parmi les thèmes proposés : l’agriculture urbaine, un projet de réponse au grand débat sur la Loire, les projets d’installation, un retour d’expérience sur l’amélioration du jardin, les outils cartographiques pour faire son design de permaculture avec des données ouvertes et Openstreetmap, atelier de questions-réponses, le jardin-forêt, permaculture nutrition et art culinaire, la permaculture humaine. Finalement, les thèmes ont été fusionnés sous trois catégories : agriculture urbaine, permaculture humaine et atelier questions-réponses. Le support de la présentation « les outils cartographiques pour son design de permaculture » a été fourni aux participants par email et sera prochainement mis en ligne sur ce site.

2014-12-06 16.42.20

1. Atelier questions-réponses
L’une des questions abordées était : Peut-on vivre de la permaculture ? Le sujet a déclenché une série d’autres questions. La permaculture nécessite un premier temps de travail conséquent pour mettre en place son design de production, et il faut compter 10 ans avoir d’avoir un jardin-forêt autonome. Cependant des retours sont réalisables aussi très rapidement avec le travail associé. Exemple avec la ferme des Demains dans la Terre de l’association Permapinpin située à Saint-Père en Retz. Il y a aussi une différence entre une production maraîchère et le jardinage permacole.
Il y a eu des questions pratiques : comment faire des buttes ? Et après les questions pratiques arrivent les questions éthiques qui ouvrent des aspects beaucoup plus larges.
Sur le collectif, comment être plus dans le concret, dans l’entraide, dans l’échange de plants, les chantiers ? De prochains chantiers sont prévus, à annoncer.
Il y a des manques de retours d’expériences, un besoin de voir sur le terrain comment ça se passe.
On devrait pouvoir avoir des temps de question-réponses ou des moyens via un forum sur Permaculture44.org par exemple. Une liste de diffusion existe déjà qui permet de se mettre en relation. Des actions doivent continuer à être menées sur tout le territoire et pas uniquement Nantes.
aef pic group
 2. Atelier agriculture urbaine
Un premier constat est qu’il existe énormément d’initiatives, d’actions, de réseaux, de collectifs existants sur le territoire mais on manque de mise en relation et connaissance de ce qui se fait. Il y a peu de croisements entre les réseaux. La force du collectif pourrait être d’aller plus loin, avec des acteurs tels que le réseau ville en transition, Ecopole, les incroyables comestibles, le jardin d’échange universel
Quand on n’a pas de jardin, comment s’impliquer dans l’agriculture urbaine? Quelles actions possibles ? Les Guerillas Gardening, bombes de graines pour semer en ville sont un exemple.
Le 24 janvier une rencontre notamment portée par Lucile et Claire est prévue sur Nantes sur la question de l’agriculture urbaine. Comment développer les pratiques, via un forum intitulé : Nantes Ville Comestible. L’idée est de se mettre en action collectivement. Comment pouvons-nous tous être force de proposition ? L’une des manières pourrait être de répondre au débat sur la Loire et y pousser le concept de Permaculture. Pourquoi pas aménager les zones abandonnées ? Comment convoquer ou faire avec les pouvoirs publics ?

 

3. Atelier permaculture humaine
Communiquer entre nous et en groupeaef pic group humains, et spécialement sur des projets portés collectivement comme des projets d’habitats collectifs ou associations, semble essentiel. La communication non-violente (CNV) est un bon outil qui se développe en quatre étapes :
  1. Observation de la situation qui nous frustre dans un échange avec quelqu’un
  2. Explication du sentiment, du ressenti et de ce qui nous derange
  3. Expression du besoin et attente
  4. Proposition d’une solution négociable
Bernard Alonso est une bonne source sur cette question notamment en lien avec les éco-lieux et le texte de Franck Nathié sur la permaculture humaine offre également un bon outillage.
L’idée est que chacun se comprenne mieux et puisse apporter ses talents pour arriver à l’objectif.
Les notions de différence entre les approches de consentement et consensus ont également été abordées. Le consentement à une idée signifie que l’on suit, même si on n’est pas tout à fait d’accord sur l’idée mais en tout cas on n’oppose pas de blocage aux avancées, on accepte un compromis. Le consensus en revanche, c’est lorsque tout le monde est d’accord.
Restitution collective et actions 2015
Par manque de temps, les derniers ateliers sur la coproduction d’un programme d’actions pour 2015 ont été réalisés collectivement à l’oral. Parmi les besoins exprimés par les participants : de l’action !
Organiser des chantiers participatifs, qui tournent d’un terrain à un autre, comme cela a déjà été engagé avec un premier chantier aux Demains dans la terre. il faut continuer sur ce principe. Il y a eu également les notions d’aider à l’installation des nouveaux et toujours de monter en compétence.

 

De prochains chantiers sont déjà proposés pour 2015 sur les communes suivantes :
  • Nantes (Lynda)
  • La Boissière du Doré (Sylvie)
  • Le Cellier (Annick et Jean-Philippe)
  • Maisdon-sur-Sèvre (Claire)
  • Nort-sur-Erdre (Mathilde)
Bruno a évoqué un jardin partagé à découvrir sur Couëron, un peu secret, chacun doit chercher pour le trouver ! Sylvie propose d’organiser une bibliothèque partagée sur la permaculture. Josselin suggère une permanence au Solilab. Il faut louer le lieu mais possible d’organiser un crowdfunding? Mathilde a évoqué la possibilité d’organiser une grande rencontre départementale sur la permaculture, qui pourrait s’organiser sur une semaine, en débutant par une initiation de deux jours sur un week-end et continuer par des interventions et animations et ateliers et chantiers toute la semaine, pour cet été? Informations à venir.
La soirée s’est ensuite prolongée autour d’un verre où les plans sur la comète sont partis très loin !
photo 1
Les prochaines étapes
  • Définition des dates des différents chantiers permacoles en Loire-Atlantique
  • Organisation d’une rencontre pour la librairie et pour le grand débat Loire
  • Réflexion sur l’organisation d’une semaine permaculture en été 2015

 

Merci à tous les participants de cette belle journée, à leur énergie, leur enthousiasme et aux futurs projets à mener tous ensemble!